planète soins de lieuxEn qualité de thérapeute formée à la géobiologie, j’œuvre également sur des lieux (exploitations maraîchères et agricoles, maisons) au niveau du sol, du sous-sol et du corps éthérique de la terre. Comme l’être humain la terre possède un corps éthérique, subtil, mesurant lui, environ 1 mètre de hauteur.

La terre est un être vivant qui subit différentes perturbations (mémoires de lieux, émotions douloureuses des habitants ou des exploitants, perturbations électro-magnétiques, empreintes de mauvais traitements de la terre par d’anciens propriétaires etc…).
Dans des cas comme ceux-ci une intervention en énergétique est alors nécessaire.

Lorsque je me rends sur un lieu pour lui prodiguer un soin énergétique, j’aborde, tout naturellement, le terrain comme une personne, avec le respect et l’écoute qu’il se doit. Je le remercie de m’accueillir et m’ouvre à lui pour qu’il « me dise », « me montre » ce qui ne va pas. Le lieu « répond » par une ou plusieurs sensations que je ressens dans mon corps ; sensations traduisibles par des mots, des phrases. Ces informations me donnent la trame du soin dont le lieu a besoin.
Ensuite, je ferme les yeux et commence l’harmonisation, la guérison grâce au soin par les mains, la lithothérapie et les élixirs spagyriques.

«Quelle terre laisserons-nous à nos enfants ? Mais quels enfants laisserons-nous à la Terre ?»

Franswa Tibère

Préservation de la Terre :

La protection et la préservation de la Terre passent par :

  • le tri des déchets,
  • la consommation de produits et d’aliments sains,
  • un mode de consommation intelligent, raisonné (et raisonnable),etc….

Elles passent également par la prise en compte, et ceci est incontournable, de son aspect énergétique.

Les dysfonctionnements énergétiques ne sont pas suffisamment connus alors qu’ils existent bel et bien et ont un réel impact sur la santé de la Terre et de ses habitants.

riviere passage d'eau soins de lieux

La Terre, comme l’être humain, les animaux et le végétal, possède un corps éthérique.

Lors de soins de lieux, il est fréquent d’ôter des nœuds énergétiques localisés sur ce corps stressé car malmené par l’Homme.
J’ai découvert l’existence de ces nœuds énergétiques (qui ne m’a pas été transmise lors de ma formation en géobiologie) alors que je m’occupais de retirer des cheminées cosmo-telluriques situées dans une maison.
Pourquoi mon formateur n’en n’a-t-il pas parlé ? Parce qu’il s’agit probablement d’un phénomène récent qui n’existait pas à l’époque (tout comme l’apparition de cheminées cosmo-telluriques il y a une quinzaine d’années seulement).
De nouveaux dysfonctionnements se font jour car l’Homme ne cesse d’exceller dans la destruction. Plus de destruction il y a, plus la Terre développe des pathologies énergétiques dont tout le vivant pâtit.

Font partie de la liste des perturbations du corps éthérique de la Terre, le phénomène de déchirure éthérique. Il s’agit du corps subtil terrestre qui se déchire à certains endroits en raison d’importantes pollutions. Ces pollutions sont des produits chimiques, des lignes haute-tension, la présence de déchets enfouis (pneus usagés, ferrailles etc…). En somme, de la souillure de la Terre par quelque moyen que ce soit, de l’irrespect de la vie. La Terre est saturée et ne parvient plus à se régénérer : « la coupe est pleine, elle craque ».

Une déchirure éthérique de la terre est identique, à l’exception de sa longueur, à celle que l’on peut trouver sur une personne lors d’un soin.
Elle peut mesurer 300 mètres comme 2 kilomètres ; ce qui est énorme et très perturbant pour le vivant (animaux, personnes, végétal).
Ce phénomène crée des oscillations conséquentes du taux vibratoire des lieux en quelques secondes seulement ; oscillations trop rapides et trop brusques pour que le vivant puisse s’adapter.
Exemple : en 2 secondes, le taux vibratoire passe de 2500 UB (représentatif d’un lieu pathogène) à 150 000 UB (lieu sacré).
Chez l’être humain, des troubles tels que des palpitations cardiaques, le fait de « tenir sur les nerfs », l’émergence de disputes, etc… sont caractéristiques de la présence d’une déchirure éthérique. Ceci dit, si vous souffrez de déséquilibres comme ceux cités ci-dessus, cela ne signifie pas forcément la présence d’une déchirure éthérique sur votre lieu de vie. Une vérification préalable à une telle conclusion est nécessaire.

Exemple d’intervention :

soins de lieux légumes biodynamieJe suis intervenue sur une exploitation maraîchère biodynamique à la suite d’une demande de partenariat de mon mari, qui lui, avait procédé à la première partie de l’harmonisation en géobiologie quelques semaines plus tôt.
Mes compétences étaient requises pour deux raisons : ma manière d’intervenir sur les lieux ainsi que le fait d’être une femme. En effet, une énergie féminine était ici nécessaire (selon les cas, les polarités féminines et masculines sont impératives pour un travail complet) pour soigner le lieu et mener l’harmonisation à son terme.
Lorsque je suis arrivée sur ce lieu pour la première intervention, celui-ci me communiqua une émotion de tristesse.
Dès réception de cette information, je commençai le soin : j’intervins sur un point précis d’une des parcelles avec mes mains, guidées par mes perceptions et un cristal de roche pendant que mon mari travaillait de son côté, sur cette même parcelle, avec les élixirs spagyriques.
Le soin consista, entre autres, à rétablir l’harmonie cosmo-tellurique (lien entre ciel et la terre) absente depuis quelques années. Le corps éthérique de la terre était sujet à des blocages énergétiques (présence de nœuds énergétiques et de trous).
Après ce premier soin, je sentis une joie émaner de l’âme du terrain.
Il fallut au total deux interventions à un mois d’intervalle pour effectuer un travail complet et parfaitement achevé.
Le maraîcher nous dit qu’à la suite de ces soins, la terre était plus meuble, plus facile à travailler et que la présence d’herbes indésirables s’était amoindrie.

Définitions relatives aux soins de lieux :

Phénomène électromagnétique se présentant comme suit : une colonne énergétique située profondément dans le sol et d’une hauteur de plusieurs mètres. Le diamètre varie selon les cheminées qui comprennent également des « bras » (tuyaux horizontaux situés le long de la colonne principale). Les cheminées cosmo-telluriques sont perturbantes pour le vivant.

Une mémoire de lieu dite douloureuse est la présence d’informations perturbantes sur un lieu (maison, terrain, pâture, entreprise) liées à des événements passés difficiles. Les traces des événements s’enregistrent sur un lieu et viennent alors résonner avec les personnes qui y sont présentes même si ces personnes ne sont pas à l’origine de la création de ces informations. Une mémoire douloureuse peut provoquer différents troubles sur les animaux, la Terre et les personnes. Elle peut également impacter défavorablement l’avancée de projets, provoquer une accumulation de problèmes etc… (informations complémentaires ici)

Unités Bovis : mesure établie par André Bovis.

André Bovis était un chaudronnier passionné de radiesthésie qui voulait pouvoir quantifier l’énergie vitale contenue dans les aliments. Ainsi, dans les années 30, il établit une échelle de valeur : matérialisée sous forme de règle nommée biomètre*, graduée de 0 à 10 000 angströms (convertis ensuite en Unités Bovis : UB) permettant de prendre cette mesure.

Pour ses recherches, André Bovis positionnait un fruit à l’extrémité du biomètre sur lequel il passait son pendule de radiesthésie qui se mettait à tourner dans le sens positif lorsqu’il atteignait le chiffre correspondant au taux vibratoire du fruit.
Désormais les biomètres ont des valeurs différentes. Certains sont gradués de 0 à 10 000 UB, d’autres de 2000 à 20 000. Tous les biomètres se valent puisque c’est le résultat proportionnel qui compte.

Print Friendly, PDF & Email