Rite de passage

Rite de passage

“Un rite de passage est un rite marquant le changement de statut social ou sexuel d’un individu, le plus généralement la puberté sociale mais aussi pour d’autres événements comme la naissance ou la ménopause. Le rituel se matérialise le plus souvent par une cérémonie ou des épreuves diverses. Tout espace peut devenir lieu de manifestation et d’organisation d’un rituel. Le rite est aussi la définition d’un temps différent d’un temps ordinaire, un temps suspendu, où l’ordinaire se réorganise et se remet en place.
Le « rite de passage » se distingue du « rite initiatique » en cela qu’il marque une étape dans la vie d’un individu, tandis que le rite d’initiation marque l’incorporation d’un individu dans un groupe social ou religieux : le premier touche indistinctement tous les individus d’un même sexe tandis que le second les sélectionne.
Les rites de passage permettent de lier l’individu à un groupe mais aussi de structurer sa vie en étapes précises qui lui permettent d’avoir une perception apaisante de la condition mortelle de l’homme. Il s’agit de « fictions collectives qui ont pour but d’ordonner la nature ». En cela, ils participent à la symbolisation du monde pour le rendre plus familier, d’où leur caractère pacifiant et soulageant. Ce phénomène est donc un enjeu important pour l’individu, pour la relation entre l’individu et le groupe et pour la cohésion du groupe.”

Wikipédia

Pourquoi aborder ce thème ?

Au mois de novembre 2018, une de mes amies me demande de faire un soin à distance à son fils âgé de 10 ans ½ (je respecte son anonymat et l’appellerai donc Baptiste). La maman me dit que son fils se plaint de douleurs au ventre, qu’il est tendu (la tension est particulièrement palpable entre son père et lui), qu’il s’emporte vite et que la communication avec lui est devenue difficile.

Séance à distance pour Baptiste

Baptiste présente des pleurs non exprimés dans le cœur, l’estomac et le ventre. Il me montre qu’il se sent enfermé dans une image que le monde extérieur lui a accolée. Mais cette image ne lui correspond pas : ce n’est pas lui et cela provoque une grande tristesse chez l’enfant.
Baptiste me dit (d’âme à âme) avoir besoin de retrouver la joie et la gaieté qui le caractérisent car ces deux facettes de sa personnalité sont actuellement bloquées. Il ne peut pas les exprimer.

La séance avec Baptiste est une séance chamanique. Des esprits nous accompagnent. Ils offrent à mon jeune patient des outils d’évolution, qui ne me sont pas dévoilés car ces outils sont d’ordre intime et privé.* Cependant, je reçois une information (qui est le pivot de la séance avec Baptiste) : il est actuellement à la fin d’un cycle – et donc au début d’un autre. Il quitte l’enfance pour entrer dans un nouveau cycle. Il a donc besoin d’être accompagné. Cet accompagnement se fait par la séance qui se déroule en ce mercredi 21 novembre 2018.

A la suite du don fait par les esprits, deux alliés de pouvoir (des animaux) se manifestent : ce sont les alliés de mon patient. Il est temps que le lien entre eux se crée. Je relie donc, par le processus adéquat, Baptiste à ses alliés de pouvoir. Puis, une ambiance joyeuse et festive s’installe au cabinet ; Baptiste, ses alliés et moi-même fêtons ensemble ce qui vient de se passer car c’est important.
Baptiste a retrouvé sa joie de vivre, il est apaisé et serein.

A l’issue de la séance

Je fais le point par téléphone avec la maman de Baptiste. Bien entendu, je ne dévoile pas l’identité des deux alliés de pouvoir. J’informe la maman que son fils pourra lui dire s’il le souhaite (une fois que je lui aurai appris qui sont ses Rite de passage soin chamanique séance chamaniquealliés de pouvoir) qui ils sont : ce choix lui appartient. Je précise que cette séance était plus un rite de passage qu’un soin à proprement parler (même si des ajustements et libérations énergétiques ont été faits).

J’explique donc à la maman que son fils passe d’un cycle à un autre. Ainsi, je l’invite à réfléchir avec lui à l’organisation d’un événement qui marquera dans la matière ce rite de passage. Les proches seraient présents, ce qui permettrait à Baptiste de voir qu’il est soutenu dans ce passage et dans son évolution.

Quelques jours plus tard

La maman :

  • m’informe que son fils, en vue de recevoir ses cadeaux de Noël a changé sa liste de vœux ! Avant notre séance, il souhaitait des jouets pour les petits (comme si, je cite « Il avait fait un pas en arrière, vers l’enfance ! »). Après la séance, ses souhaits sont en correspondance avec son âge.
  • me dit avoir eu une discussion très profonde avec Baptiste. Ils ont décidé, en famille, d’organiser une journée spécialement pour cette nouvelle tranche de vie qui commence.

Depuis la séance, Baptiste m’a posé des questions sur les alliés de pouvoir. Il m’a dit se sentir bien, ne plus avoir mal au ventre et faire appel à ses alliés quand il en a besoin.

Conclusion

Un rite de passage est la prise en considération de l’évolution de la personne. Célébrer ces rites offre l’opportunité de laisser au cycle précédent ce qui n’est plus nécessaire pour le cycle suivant.

C’est également la possibilité pour la personne d’entrer sereinement dans son nouveau cycle en accueillant les forces naissantes qui s’offrent à elle. Ces nouvelles forces vont permettre d’évoluer selon les rythmes et les nécessités des différentes phases de la vie.

*Je n’ai pas besoin de savoir ce que Baptiste reçoit pour son évolution. L’important est qu’il obtienne l’aide dont il a besoin pour aller mieux.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.